Randonnées pédestres, velo, vtt, balades en Alsace
La boutique Nous contacter
Google

Découverte de l'Alsace à vélo

LA ROUTE DES CRETES

Départ:Uffholtz, place principale.
Distance:137 km
Temps estimé:8 h 30 mn - 11 h avec les arrêts et visites
Dénivelée:1081 m
L'Alsace possède de nombreuses " routes ", définie chacune par une spécificité locale. Ainsi la célèbre route des Vins d'Alsace, ou celle de la Carpe Frite du Sundgau, celle du Tabac en Moyenne Alsace, celle de la Bière, celle des églises romanes...

La Route des Crêtes est dédiée à la nature montagnarde, ses hautes chaumes et ses forêts balayées par le vent, ses lacs et ses tourbières, mais aussi à la gastronomie avec les fameuses fermes auberges, et à l'histoire, car elle longe en maints endroits l'ancienne frontière séparant le Reich allemand d'avec la République tricolore.

Messieurs les cyclistes confirmés, à vos selles ! Voici un parcours que ne dédaigne pas de temps à autre le Tour de France. Pour cyclotouristes affirmés : cyclo, parce qu'après la longue montée sur les crêtes dès après le départ on enchaîne cols et sommets (Silberloch, col Amic, Grand Ballon, Markstein, Hohneck, col de la Schlucht...), touristes parce que tout au long du parcours se succèdent des sites puis des villes et villages remarquables : le mémorial du Hartmannswillerkopf, le Freundstein, le Grand Ballon, le Hohneck, le jardin du Haut Chitelet, les Chaumes et Gazons, Kaysersberg, Rouffach, Soultz...

Parcours :

Le circuit se découpe en trois parties : la route des Crêtes, la vallée de la Weiss et le Vignoble du piedmont.

La route des crêtes, c'est le pays calme de la montagne qui recèle autant de paysages variés et superbes que de monuments incontournables : c'est d'abord la rude montée à travars la forêt vers le col du Silberloch. Toute l'attention est consacrée à l'effort physique. On pourra cependant au col du Herrenfluh s'accorder quelques minutes de détente et de repos pour jeter un œil aux vestiges très maigres du château médiéval du Herrenfluh " revisité " par les combattants allemands de la première guerre qui en firent un abri bétonné... C'est ensuite le col du Silberloch et le mémorial de la terrible bataille du Hartmannswillerkopf. La route est ensuite assez agréable jusqu'au Freundstein (ruine la plus élevée d'Alsace), au col Amic et à la belle ferme auberge du Kohlschlag. Puis, parole aux mollets : la montée vers le Grand Ballon devient très ardue, et en cas de beau temps, le soleil tape dru sur les pentes herbeuses. Petite pause au pied du Ballon pour admirer le magnifique paysage. Puis la route se faire plus reposante : elle muse et s'amuse sur les crêtes, au bords de la superbe vallée de la Thur, à travers les chaumes ou les lambeaux de forêt rabougrie : Hundskopf, Markstein, Trehkopf, col du Hahnenbrunnen, col du Herrenberg, Batteriekopf, Rothenbachkopf, Rainkopf, Kastelberg, Hohneck, Haut Chitelet (superbe jardin d'altitude) Col de la Schlucht. A partir du col de la Schlucht, le paysage change : voici les fameux " gazons ", qui sont tout autant prairies que tourbières à la flore exceptionnelle : Gazon du Faing, gazon du Faîte, Garon Martin, Hautes Chaumes... Il faut s'arrêter, par exemple au pied du Tanet pour se dégourdir un peu les jambes et s'offrir un petit aller-retour au bords de l'abrupt qui domine le lac du Forlet et le lac Vert : une splendeur.

Au col du Calvaire, on entame une longue et agréable descente sur la vallée de la Weiss : retour au pays des hommes dans une splendide et reposante vallée à l'habitats dispersé où domine le vert des prairies : la descente du lac Blanc jusqu'à Pairis et particulièrement jolie. Puis c'est Orbey et le pays Welche, et surtout Kaysersberg où un arrêt est obligatoire pour admirer le château, le Badhus, le pont sur la Weiss, les rue De Gaulle... On ne saurait ensuite traverser Ammerschwihr sans faire un crochet par le centre de ce village cossue que s'est fait une belle réputation avec son Kaefferkopf... D'Ingersheim à Eguisheim, on frise la banlieue de Colmar, sans pour autant avoir l'impression d'être à proximité d'une agglomération urbaine, tant ces petites cités ont gardé leur cachet de bourgs viticoles.

A Eguisheim débute la troisième partie du périple : celle du piedmont : pour le cycliste, c'est une incessante partie de saute-collines aux pentes quelquefois très rudes...mais agrémentée de superbes villages au milieu de non moins superbes points de vue : Eguisheim, le cité du pape Léon IX (magnifique centre ville et ruelles concentriques), Husseren au pied des fameuses " Drei Exe ", les trois " tours " aux noms enchanteurs : Vaudémont-Weckmund, Dabo-Dagsburg, Wahlenbourg ; Voegtlinshoffen et son abbaye de Marbach ; Gueberschwihr et son clocher St Pantaléon, chef d'œuvre de l'art roman ; Pfaffenheim et le superbe chevet de son église... Les plus téméraires (ou les moins fatigués) prendront le temps de voir au centre de Rouffach l'Eglise gothique et l'Assomption et la tour des Sorcières... D'autres, plus téméraires encore (et donc moins fatigués), consacreront quelques minutes à Guebwiller, ses église Saint Léger, Notre Dame et des Dominicains... A Soultz, Saint Maurice et le Bucheneck délecteront les yeux, et à Wattwiller, les palais assoiffés auront le choix entre une eau minérale de première qualité et quelques crus de non moindre qualité...

Itinéraire :

Uffholtz - col du Silberloch - Col Amic - Grand Ballon - le Markstein - col du Herrenberg - le Hohneck - col de la Schlucht - col du Calvaire - Orbey - Kaysersberg - Ingersheim - Wintzenheim - Wettolsheim - Eguisheim - Husseren les Châteaux - Voegtlingshoffen - Gueberschwihr - Pfaffenheim - Rouffach - Issenheim - Soultz - Wattwiller - Uffoltz.
Carte du circuit à bicyclette "LA ROUTE DES CRETES"



En savoir plus:

Diffusé par CashTrafic

Balades en Alsace
©2007-2009 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)
Lotree