Randonnées pédestres, velo, vtt, balades en Alsace
La boutique Nous contacter
Google

Découverte de l'Alsace à vélo

RHIN ET HARTH

Départ:Rixheim, avenue de Gaulle, croisement devant la gare.
Distance:45 km
Temps estimé:2 h 30 mn - 4 h avec les arrêts et visites
Dénivelée:35 m
Le massif de la Harth s'étend sur une basse terrasse Rhénane, longue d'une trentaine de kilomètres et large de huit kilomètres en son milieu. Elle couvre une superficie de plus de 13 100 hectares, soit 130 Km2. C'est le deuxième massif Alsacien derrière la forêt de Haguenau. Avec cette dernière, d'une superficie de 13 500 hectares, la Harth compte parmi les 10 plus grandes forêts publiques françaises. La Harth d'aujourd'hui est le reliquat d'un massif beaucoup plus vaste, qui a perdu 2700 hectares en deux siècles, dont 1000 depuis 1960.

La Harth est connue pour être la 1ère charmaie d'Europe (du point de vue superficie), pour son climat semi continental, ses faibles précipitations et son aspect pauvre. Elle est pourtant d'une richesse remarquable, quantité d'animaux y trouvent abri et nourriture, une flore riche s'y développe et l'homme y puisse un élément vital : l'eau.

Dès 1830 les forestiers ont essayé d'améliorer la productivité de la forêt en y introduisant le pin sylvestre. D'anciens taillis ont fait l'objet d'un enrésinement méthodique avec maintien du charme en sous étage. La tendance actuelle va vers le rajeunissement du massif par plantation d'essences mieux adaptées au sol. Sur les sols calcaires ou peu riches on introduit le mélèze et l'érable en maintenant le chêne. En sous étage on conserve le charme, le tilleul et l'érable champêtre...

La Harth est aussi le plus grand massif périurbain de France qui abrite une réserve biologique de 40 hectares et une réserve de grande faune de 260 hectares, conçue comme une réserve de grands mammifères, à des fins de réintroduction dans d'autres massifs. On y trouve des sangliers, des daims et des cerfs sika.

Cette balade à travers la forêt réjouira à coup sûr les amoureux de la nature. Ceux qui aiment les vieilles pierres en auront aussi pour leur argent avec la magnifique rotonde d'Ottmarsheim... et ceux des techniques ne seront pas déçus par la première des grandes centrales hydroélectriques sur le Grand Canal.

Parcours :

Rixheim, c'est surtout le célèbre et mondialement connu musée du Papier peint, installé dans une commanderie du XVIIIè siècle consacrée depuis 1797 à la fabrication du papier peint. Depuis 1983, le musée fait revivre l'histoire et la technique du papier peint. La Manufacture Zuber a apporté quelques 130.000 documents, témoins de sa production de 1800 à nos jours. Elle possédait aussi des productions d'autres manufactures du XVIIIè, XIXè et XXè. À cet ensemble se sont ajoutés les fonds du Musée de l'impression sur étoffes qui ont permis d'enrichir la collection. Le " papier peint panoramique " appartient au décor du XIXe siècle. Une salle est consacrée à ces paysages et présente sept décors différents. Le musée possède les archives de la Manufacture Zuber. La majorité des papiers sont documentés et peuvent être suivis de leur création à leur commercialisation.
La collection de planches et de machines permet de comprendre les opérations successives de la fabrication du papier peint. Ainsi le musée du papier peint est le seul au monde à présenter à côté du produit fini le matériel qui en a permis la réalisation et les archives qui témoignent de sa commercialisation à travers le monde.

Ottmarsheim, c'est une autre merveille, architecturale celle-là : la fameuse rotonde. Sur une terre ingrate, entre Hardt et Rhin, sur ce que l´on nomme la Bande Rhénane, large d'à peine 2 km que naît le village d´Ottmarsheim, à l´époque mérovingienne (VIè - VIIè) comme l'atteste la découverte en 1909 de tombes mérovingiennes dans le nord du village. La première mention du nom d´Ottmarsheim apparaît dans un manuscrit de l´abbaye de Murbach en 881 sous la forme "OTHMARESHAIM". Dans un document précédent datant de 781, il est précisé que l´abbé Othmar de Saint-Gall en Suisse "fait construire des habitations sur ses possessions au bord du Rhin près de Kembs et de Habsheim". Durant des siècles, Ottmarsheim est un village modeste de petits agriculteurs, dont les revenus sont complétés par le fruit de la pêche sur le Rhin. En 1030, Rodolphe d´Altenbourg, qui ne porte pas encore le nom de Habsbourg fait édifier un monastère Sainte Marie à Ottmarsheim. Issu d´une famille possédant des biens en Alsace et en Suisse, il peut faire face aux lourdes dépenses générées par la construction du couvent des Bénédictines et de l´abbatiale qui dessert à la fois la communauté et la paroisse. Lorsque Léon IX consacre en 1049 l´abbaye d´Ottmarsheim, il lui confère une bulle papale qui stipule qu´elle est placée sous la seule autorité du Saint-Siège. L'abbatiale d'Ottmarsheim est l'un des plus anciens édifices religieux d'Alsace, le mieux conservé dans son état originel, construit sur un plan original, un octogone, référence (en plus modeste) à la chapelle palatine d'Aix... " L´harmonie des formes et des volumes rassure, la sobriété du décor évite la dispersion de l´esprit. " (Jean Gény)

Kembs enfin. De la Cambete romaine, il ne reste rien : les fureurs du Rhin conjuguée à celles des divers envahisseurs ont fait leur travail... De même il ne reste rien des nombreux orpailleurs qui par ici travaillaient dans le Rhin... Par contre, c'est la centrale hydroélectrique, la première aménagée sur le Grand canal d'Alsace, qui fait la richesse et la réputation du village. L'usine électrique de Kembs fut construite de 1928 à 1932 en même temps qu'était aménagé le premier bief du grand canal d'Alsace. Détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été reconstruite et remise en marche en 1945 et a une production annuelle de 895 millions de kWh. La centrale de Kembs est considérée comme exemplaire de l'architecture industrielle des années 30. Son barrage, qui alimente le Grand Canal d'Alsace, avec son échelle à poissons, les écluses, récemment rénovées, la centrale et le PHV (Poste Hydraulique de Vallée) sont des ouvrages remarquables qu'il est possible de visiter (Visite guidée sur rendez-vous au 03 89 35 20 00). L'île du Rhin, qui commence à Kembs, est aujourd'hui zone protégée et réserve d'oiseaux. Elle est accessible aux visiteurs avec des aménagements paysagers aux panneaux d'information.

Itinéraire :

Rixheim - Grunhütte - Ottmarsheim - Hombourg - Niffer - Kembs - Centrale électrique - Schaeferhof - Harth Sud - Habsheim - Rixheim.
Carte du circuit à bicyclette "RHIN ET HARTH"
Ottmarsheim: la rotonde carolingienne.



En savoir plus:

Diffusé par CashTrafic

Balades en Alsace
©2007-2009 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)
Lotree