Randonnées pédestres, velo, vtt, balades en Alsace
La boutique Nous contacter
Google

Découverte de l'Alsace à vélo

LE PAYS DES CUIRASSIERS

Départ:Reichshoffen, place de l'Hôtel de ville.
Distance:28 km
Temps estimé:2 h - 4 h avec les arrêts et visites
Dénivelée:100 m
Tout ici est marqué de l'empreinte de la terrible bataille du 6 août 1870 qui embrasa collines, vallons et villages et qui vit les superbes cuirassiers se briser par vaines vagues contre le mur de fer et de feu des batteries prussiennes ou bavaroises... Pour un peu on entendrait entre le tonnerre des canons, le hennissement des chevaux, les râles des blessés à terre et les cris affreux des combattants...

Mais ici, point de grands cimetières et de nécropoles où l'alignement des croix noue les entrailles et le cœur à la douleur du souvenir, fût-il plus que centenaire... point de tranchées, de fortins démantelés ou de barbelés enchevêtrés évoquant les sanglants corps à corps des grandes boucheries...

Ici, " c'est un trou de verdure où chante une rivière... ", car les bruits de la bataille sont passés. Ici, c'est le calme reposant des collines qu'on dirait fertilisées par le sang des morts, avec ses centaines de modestes et anonymes tombes que la grande faucheuse à éparpillées un peu partout, dans les chemins creux, au flanc des collines, au détour d'un bosquet, à l'ombre d'un chêne séculaire ou sur une crête fleurie de coquelicots... Même les quelques orgueilleux monuments " officiels " à la gloire du vainqueur ou du vaincu revanchard semblent imprégnés d'humilité...

Ici, c'est d'abord Rimbaud, ici gît le " dormeur du val "...

Tod in Ähren
Im Weizenfeld, in Korn und Mohn,
Liegt ein Soldat, unaufgefunden,
Zwei Tage schon, zwei Nächte schon,
Mit schweren Wunden, unverbunden.

Durstüberquält und fieberwild,
Im Todeskampf den Kopf erhoben.
Ein letzter Traum, ein letztes Bild;
Sein brechend Auge schlägt nach oben.

Die Sense sirrt im Ährenfeld,
Er sieht sein Dorf im Arbeitsfrieden,
- - Entzheim, Ade, du Heimatwelt -
Und beugt das Haupt und ist verschieden.
Detlev von Liliencron (1844-1909)


Le dormeur du val
C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
Arthur Rimbaud (1854-1891)

Parcours :

A Reichshoffen, pas de curiosités spectaculaires, si ce n'est la Château (privé) et le musée du fer. Sur la route de Froeschwiller, le monument commémoratif du centenaire de la bataille. Puis défilent tout au long du parcours les innombrables monuments commémoratifs à la gloire de divers régiments (surtout allemands) et les modestes tombes où reposent un ou plusieurs combattants inhumés à l'endroit même de leur mort.

A Froeschwiller, de belles maisons alsaciennes bordent la route, et il faut imaginer la charge des cuirassiers dans les rues du village. La colline dominant Froeschwiller et Woerth par laquelle passe l'itinéraire est littéralement truffée de tombes et de monuments de la bataille. Particulièrement à Elsasshausen, les monuments à la gloire des prussiens sont assez représentatifs de l'arrogance du vainqueur (Monument au Lion du Régiment de Hesse, monument de Thuringe, ... Le plus intéressant d'entre eux est la tour belvédère car de son sommet, on a un magnifique aperçu sur les Vosges du Nord toutes proches.

A Woerth, il faut voir le château et le musée de la Bataille, mais aussi la stèle romaine, le monument bavarois et quelques belles maisons à colombage du centre ville.

Goersdorf est connu pour son pèlerinage du Liebfaruenberg, Mitschdorf pour son église protestante et son ancien moulin (41 rue principale), Preuschdorf pour sa belle église saint Adelphe. Morsbronn, ce sont le Fantasialand et le centre de cure, ainsi que comme partout de nombreux monuments...

Itinéraire :

Reichshoffen - Froeschwiller - Elsasshausen - Woerth - Goersdorf - Mitschdorf - Preuschdorf - Dieffenbach les Woerth - Gunstett - Morsbronn - Eberbach - Ingelshof - Schirlenhof - Reichshoffen.
Carte du circuit à bicyclette "LE PAYS DES CUIRASSIERS"
Reichshoffen: le pèlerinage de Wolfartshoffen.



En savoir plus:

Diffusé par CashTrafic

Balades en Alsace
©2007-2009 B&S Editions. Tous droits réservés.
Hébergement du site chez notre partenaire 1&1 (voir ses offres)
Lotree